L'ostéopathie


Préambule : tout ostéopathe ne perd jamais de vue que :

  • un patient est d'abord un être humain.

  • tout traitement s'adresse à cet être humain pris dans son ensemble: physique, émotionnel, sentimental, psychologique, rationnel et spirituel.

  • la raison qui motive la consultation est souvent un prétexte à un dialogue avec le praticien, dialogue qui peut déboucher sur bien d'autre chose que le motif de la consultation.

Les réactions au traitement

Tout traitement ostéopathique entraîne une réaction normale du patient. Cette réaction peut entraîner une aggravation passagère des symptômes douloureux, un état de fatigue, etc..

Toutefois, il existe des fois où le traitement ostéopathique n'apporte pas le soulagement espéré. Cette réaction "négative" peut être due au praticien lui-même comme au patient.

  • complications dues au praticien

    • examen inadapté du patient et erreur de diagnostic

    • manque de connaissance théorique et pratique

    • manque de communication humaine

    • manipulation excessive en force et en qualité (trop de manipulations)

    • erreur de diagnostic et manque de compétence :

      • choix restreint de technique

      • manipulation contre-indiquée

      • mauvaise préparation des tissus mous

      • technique mal appliquée ou mal adaptée

  • problèmes dus au patient

    • attente personnelles du praticien ou du patient

    • mauvaises expériences avec d'autres praticiens

    • réponses subjectives et disproportionnées à la douleur

    • instabilité articulaire (pilule ou antibiotiques)

    • présence d'une contre-indications absolue ou relative inconnue

    • pathologie dont l'étiologie est inconnue